Transports, Infrastructures & Mobilité

Mobilite et numérique :
quelle place pour le facteur humain ?

Les Assises nationales de la mobilité se sont fixé pour objectif de développer des mobilités quotidiennes plus « propres, connectées, solidaires, intermodales, sûres et soutenables ». Pour certains la mobilité aurait déjà effectué sa mue avec la révolution numérique ! Sauf à ne pas considérer l’écart entre les représentations qui nous sont faites d’une mobilité « technologisée » et la réalité des pratiques des gens dans la vie quotidienne, il nous est apparu urgent de comprendre ce qui se joue dans cet entre-deux. C’est précisément l’objet de l’article publié dans TI&M, synthèse d’une conférence-débat qui s’est tenue à Rennes le 29 septembre dernier sous l’égide d’Ingénieurs et Scientifiques de France, de la CCI Ile-et-Vilaine et de BMA (Bretagne Mobilité Augmentée).
TI&M y était.

 
 
 
INTERVENANTS

Jean-Luc Hannequin
Co-développeur de Bretagne Mobilité Augmentée

 

Olivier Paul-Dubois-Taine
Président du comité transports d'Ingénieurs et Scientifiques de France

 

Mathier Flonneau
Maître de conférences Université Paris 1

 

Alain Somat
Professeur des universités.

 


 
Accès réservé aux abonnés.
 
PLANNING

Le compte-rendu du débat Mobilité et numérique : quelle place pour le facteur humain ? sera publié début novembre 2017 dans TI&M n°505 (Transports, Infrastructures & Mobilité), premier numéro de la nouvelle formule issue du rapprochement entre les revues Infrastructures & Mobilité et Transports.